Apprendre le français au mucem
6 juillet 2018
Weshipédia, article scientifique
12 juillet 2018
Voir tout

Compte-rendu de l’atelier Pas à Part du 4 juillet 2018

L’équipe de Didac’Ressources avait rendez-vous dans les locaux de l’Association d’intérêt général Pas à Part avec deux groupes d’enfants, un de garçons et un de filles. L’ambition de cet atelier était de permettre aux jeunes de parler avec leurs mots de leur quartier. Il s’agissait à l’origine de créer une cartographie sommaire de leur quartier en utilisant comme base, des outils de création artistique(crayons de couleur et pâte à modeler) et des repères spatiaux (carte-jeu). Le but de l’atelier était de voir s’ils avaient en quelque sorte « rempli leur géographie intérieure », s’ils se représentaient leur quartier, et si oui comment, pour ensuite diffuser leurs réalisations sur Vikidia. A cette fin, les enfants avaient été prévenus qu’ils pourraient utiliser leurs tablettes.

 Croix de Pharmacie et Parc d’Attractions Aubois

Le premier groupe a immédiatement intéressés par la carte en face d’eux et ont commencé à dessiner dessus.  Avec un animateur par enfant, nous nous sommes attelés à leur faire comprendre la notion de représentation de leur identité et leur représentation dans l’espace. S. s’est représenté sous forme de bonhomme au milieu d’un vaste espace bleu, que nous avons identifié comme étant la mer (qu’il apprécie tout particulièrement). M. quant à lui n’a pas voulu se dessiner mais était plutôt porté sur les lettres et les chiffres, il a donc dessiné les lettres de son prénom sous la dictée, réalisant ainsi un portrait en lettres. Nous avons ensuite placé les portraits à des endroits de la carte-jeu. Au moment de parler des éléments de leur quartier, les enfants ont eu accès à leur tablette et se sont immédiatement davantage concentrés sur toutes les activités qu’elle proposait, au détriment de la concentration et de l’objectif.

Le défi a désormais consisté à trouver des noms de lieux que les enfants auraient voulu représenter. J’ai tenté de ramener l’attention de M. sur les lieux qu’il aimait, en profitant de l’un de ses jeux de formation de mots qui portaient sur le thème de la maison. Malheureusement, les mots eux-mêmes (loquet, véranda, volet…) ne correspondaient pas à des pièces de la maison. S. quant à lui, a attiré notre attention sur Nigloland, un parc d’attraction à Dolancourt là où S. habitait auparavant. La présence d’une carte de Nigloland nous a donné l’espoir qu’il puisse se placer à cet endroit, mais sans succès. Le fait de parler de son parc d’attraction préféré et d’avoir réussi à communiquer que ce parc était « loin d’ici » et « avant » a mis S. en joie! J’ai trouver le nom de l’école de M. afin qu’il la dessine mais il a refusé. Par contre, il s’est mis à chercher des vidéos de « croix de pharmacie » et à en regarder des vidéos sur Youtube (qui sont il faut l’avouer, assez hypnotiques). Partant de ce constat, j’ai réussi faire dessiner à M. une croix de pharmacie (avec son caducée!). Avec sérieux et concentration, nous l’avons placé sur l’hôpital de la carte-jeu.

Trolls, Animaux de compagnie et Voyages à l’Etranger

Le deuxième groupe était bien plus à l’aise avec les formateurs, capables de formuler des idées suivies ainsi que d’écrire. Nous avions bon espoir de remplir note objectif de leur faire parler de leur quartier avec leurs propres mots.  Nous avons donc commencé par modeler des personnages nous représentant à l’aide de pâte à modeler, et I. après avoir fait un pion réaliste, s’est résolument tournée vers une interprétation violette à crête de son personnage: un troll, « son préféré ». Ensuite, c’était le moment de nous raconter les endroits de leur quotidien proche et leurs lieux préférés, pendant que je prenais des notes. Nous sommes partis de leur journée qui comportaient beaucoup d’éléments aquatiques (à base de piscine mais aussi d’inondations) et de différents animaux (entre les chats Cannelle et Cookie, le chien Ben qui n’est pas gentil et les chatons empêchent de dormir!). Il a été question du travail d’I. à la pâtisserie du centre commercial carrefour de la Valentine(avec son rond point, le parking, et les panneaux qui indiquent Aubagne, la Ciotat, et plus loin Nice à au moins 100 km). Elle nous a parlé de sa maison et de celle des voisins (qui ont une piscine, le chat Buggy, et le toboggan).

Devant le foisonnement d’informations et d’inventivité des filles, nous avons décidé de dessiner plusieurs cartes séparées afin de les faire se rejoindre à Pas à Part au local de l’association. Le récit autobiographe d’I. est parti en cercles concentriques: le lycée, la mer avec la route qui y mène, ainsi que les palmiers et derrière les machines de fête foraine (là où l’un des grappins avaient attrapé un troll). En haut à droite, la Gare Saint Charles qui relie Paris. L’exploration spatiale s’est accompagnée d’une recherche généalogique, avec l’Habitat de ses quatre sœurs, dont une à Paris (sa tour Eiffel, son Disneyland), à Tokyo (dont le nom était écrit en japonais, et sa tour), et peut-être Lyon?

J. a quant à elle d’abord dessiné les membres de sa famille et les endroits où ils étaient allés (en commençant par sa mère et sa sœur qui l’avaient accompagné à l’atelier avant d’aller faire quelques courses) pour ensuite dessiner les bâtiments: Leader Price, Pharmacie, Géant Casino… Elle a en particulier dessiné avec une précision minutieuse les différents services de l’hôpital Saint Joseph qu’elle connaît maintenant très bien. On voyait très bien le panneau de l’accueil avec les différentes ailes reproduites fidèlement (oncologie, radiologie, chirurgie ambulatoire…). C’est elle qui a dessiné l’immeuble du local de l’association, sur lequel nous avons placé nos personnages en pâte à modeler pour terminer l’atelier et rejoindre toutes nos cartes. L’une des bénévoles de l’association et la petite sœur de J. ont même tenu à faire leur propre avatar en pâte à modeler pour faire partie de l’espace avec nous!

L’atelier s’est terminé car il fallait laisser la place à la fête et au gâteau d’anniversaire de l’une des filles. En tout cas, nous avons énormément appris, été énormément émus et nous sommes fier-es des efforts de nos participants. Nous espérons pouvoir aborder la question de Vikidia… mais ce sera pour un prochain atelier!

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *