guide pour les formateurs FLI d’après
15 septembre 2017
Didac’ressources mode d’emploi
25 septembre 2017
Voir tout

Didac’ressources en balade pour les journées du patrimoine

Pour les journées du patrimoine, Didac’ressources participera à deux balades :

La première, organisée par l’association Ancrages, propose d’explorer le « lieu-dit à cheval entre l’Estaque et Saint-Henri, la Monjarde est un de ces villages de ville, à vocation agricole, dont le paysage est modifié par l’émergence des fabriques de tuiles et l’arrivée du chemin de fer à Marseille. Autour de la gare et du développement industriel, la balade raconte comment l’Estaque, petit port de pêche dans les années 1860, est devenu un espace privilégié par l’industrie à l’aube du XXe siècle ». Témoin des politiques de résorption des bidonvilles, la traverse de la Monjarde loge les anciens habitants de campagne Fenouil, l’îlot Chieusse Pasteur, Grand Camp, ou le terrain Michel… C’est au travers des trajectoires résidentielles de ses habitants, souvent marquées par le passé industriel du bassin de Séon, et leur vision de l’évolution de leur territoire qu’Ancrages souhaite redécouvrir l’histoire de La Monjarde« .

A cette occasion Ancrages propose une carte inter-active du trajet. Voir ici

si vous vous intéressez au Bassin de Séon, nous vous encourageons également à venir voir l’expositions sur les Riaux que nous co-organisons avec la MMA Les Riaux.

Les seconde, est organisée par Parole Vive plonge  dans l’histoire et la mémoire de Marseille à travers les traces et les témoignages vibrants des réfugiés arméniens arrivés dans les années vingt.

1927, le Camp Oddo ferme ses portes, c’était il y a 90 ans. Didac’ressources porte actuellement justement un projet sur cette histoire et fait des liens avec l’Arménie, nous étions représentés dans le projet européen IFAIR à Erevan ces derniers mois.

La balade proposée par nos amis de Parole Vive s’appuie sur plusieurs travaux réalisés par leur association. De 2006-2007, ils collecté, auprès des descendants de la diaspora arménienne installée dans les Bouches-du-Rhône 164 heures de témoignages enregistrés auprès de 120 personnes. Ces enregistrements sont consultables en salle de lecture aux Archives Départementales 13 à Marseille et sur le site de la Phonothèque de la MMSH (Aix-en-Pce) Ganoub (corpus Paroles Vives). Une journée contributive à Wikipédia avait d’ailleurs été organisée avec Véronique Ginovez à ce sujet à la MMSH. En 2015, pour le centenaire de la commémoration du Génocide Arménien, Paroles Vives avait également réalisé deux projets de valorisation. « Un premier temps, sur une commande des Archives départementales,  consistait en la conception et réalisation d’une série de 3 conférences et d’une exposition itinérante sur panneaux de l’histoire des arméniens à Marseille. Un second temps, sur une commande du Musée d’Histoire de Marseille, comprenait la conception et l’animation d’une balade patrimoniale en complément de l’exposition de ARAM au musée « cent portraits de l’exil ». L’ensemble de ces projets a pu se réaliser grâce à la confiance et aux collaborations de nos amis et partenaires ARAM et ACT« .

nous ne manquerons pas de faire ici un retour sur ces ballades.

Enfin, nous avons beaucoup d’associations partenaires qui proposent des balades, c’est le cas par exemple de Cap au Nord, images plurielles,

Partager
Sophie Etienne
Sophie Etienne
Déléguée Générale de l'association Didac'Ressources Chercheure associée à l'Université de Lille Docteure en didactologie des langues-cultures Consultante

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *