Rencontre régionale contre l’illettrisme 3 février
10 janvier 2017
La qualité des actions de formation professionnelle continue
10 janvier 2017
Voir tout

VoxPublic espère contribuer à renforcer le pouvoir citoyen et cette société civile mobilisée contre les injustices, les discriminations, la corruption, autant de sujets au cœur des préoccupations des nos concitoyen.ne.s.

« La France traverse une grave crise, marquée par le chômage, l’accroissement des inégalités, la persistance de graves formes de discriminations basées sur l’origine, la religion, le genre ou l’orientation sexuelle ainsi que le handicap. Les décideurs politiques semblent de plus en plus déconnectés de la société réelle, déconnexion renforcée par l’existence de nombreux conflits d’intérêts. Cette situation alimente une perte de confiance dans les institutions, une perte de vitalité de la démocratie (avec une hausse sensible de l’abstention aux élections), et une frustration de millions de citoyens qui s’estiment délaissés par l’Etat ou relégués dans un statut de « citoyens de seconde zone ».
Pour inverser ces tendances, qui profitent aux forces politiques xénophobes et démagogues (celles-là même qui viennent de remporter la présidentielle aux Etats-Unis), de multiples acteurs de la société civile en France agissent au quotidien. Que ce soit sous forme d’associations ou de groupements de citoyens (groupe d’habitants, associations de fait, collectifs et réseaux divers, etc), beaucoup de personnes affectées se mobilisent contre les injustices sociales et les discriminations. Elles sont les mieux placées pour défendre leurs droits. Il existe aussi de très nombreuses organisations – souvent des associations – qui viennent en appui aux personnes affectées. Tous ces acteurs souhaitent que les pouvoirs publics prennent en considération leur travail de terrain et leurs recommandations.
Pourtant, trop souvent, les responsables politiques élu.e.s et administratifs (ministères, préfectures…)  considèrent la société civile, non pas comme une source d’idées, mais comme des empêcheurs de tourner en rond. Pour que la démocratie fonctionne, il faut que les lieux de pouvoirs soient à l’écoute de la société civile. Pour y parvenir, il nous semble essentiel que les acteurs de cette société civile utilisent tous les outils à leur disposition pour faire pression sur les décideurs, créent de nouveaux rapports de force pour mieux faire  entendre leur voix afin que les politiques publiques donnent enfin la priorité à la réduction des injustices et à la fin des discriminations ».

Si ce projet vous paraît pertinent, n’hésitez pas à faire circuler notre vidéo de présentation pour nous faire connaitre dans vos réseaux. Nous vous invitons aussi à suivre VoxPublic sur les réseaux sociaux, un moyen pratique de suivre notre actualité (nouvelles ressources mises en ligne, mise en avant d’actions citoyennes, etc).

Twitter

Voir la vidéo de présentation

Depuis plusieurs mois, VoxPublic , alors encore en phase préparatoire de lancement, a accompagné le CNACI, Collectif National des Associations de Citoyens Itinérants dans leur stratégie d’interpellation des députés et de communication relatif à l’abolition de la loi de 1969 (voir https://www.voxpublic.org/Soutien-aux-Citoyens-itinerants.html ). Pour cela nous travaillons avec d’une part Open society Justice initiative, et ECLEE, European Center for Leadership and Entrepreneurship Education.

OSJI et ECLEE ont sollicité VoxPublic pour participer à un projet de lancement d’un observatoire des discriminations à l’égard des Citoyens itinérants en France. Cet observatoire reposera sur des personnes qui, dans les communautés de Voyageurs, seront chargées de documenter ces discriminations.

L’intérêt de cet observatoire est bien sûr de pouvoir collecter des informations précises et vérifiées qui permettront de fonder des démarches de plaidoyer qui s’appuieront sur des cas précisément documentés. VoxPublic, dans son objectif de soutien aux démarches de plaidoyer des organisations de la société civile, a accepté d’abriter le lancement de cet observatoire qui, à terme, pourra être géré par des organisations directement liées aux communautés de citoyens itinérants.

 

 

 

Partager
Sophie Etienne
Sophie Etienne
Déléguée Générale de l'association Didac'Ressources Chercheure associée à l'Université de Lille Docteure en didactologie des langues-cultures Consultante

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *